C'est avec beaucoup d'émotion et de tristesse que nous avons appris le décès soudain de Philippe Moha, survenu le dimanche 6 mai, le jour de ses 57 printemps.

Philippe est entré au Cirad le 18 janvier 1984, en qualité d'employé technique au sein du service de reprographie où il s'occupait du parc photocopieurs.

Nous venons d’apprendre le décès de notre collègue Augusto Moreno qui a participé à la création du Cirad et dont l’histoire personnelle était intimement liée à l’histoire de son pays, le Chili.

Augusto Moreno, né au Chili, était enseignant quand a commencé la Réforme agraire initiée en 1965 par le Président de la république du Chili Eduardo Frei. Il a alors intégré l’INDAP, une institution créée à l’époque par le gouvernement chilien pour accompagner la promotion de la petite agriculture familiale et la réforme agraire dans le pays.

ROBERT NICOU

Né le 13 juillet 1933 à Rabat, c'est au Maroc que Robert passe son enfance et son adolescence jusqu'en 1947.

 Sa mère, veuve avec quatre enfants à charge après le décès de son mari, décide de s'établir à Paris.

C’est avec tristesse et émotion que nous venons d’apprendre le décès de notre collègue Jacques Nolin, à 56 ans, le 18 décembre 2015, des suites d’une longue maladie contre laquelle il aura lutté avec courage et persévérance pendant de nombreuses années, avant de finalement rendre les armes.

paillotin guyGuy Paillotin, ancien président du conseil d'administration du Cirad et de l'Inra, nous a quittés le 18 septembre, à l'âge de 76 ans.

Ancien élève de l'Ecole polytechnique et de l'Ecole des mines de Paris, ingénieur du corps des mines, Guy Paillotin a commencé sa carrière en 1966 au CEA (Commissariat à l'énergie atomique) ; il y a conduit de nombreux travaux en biophysique, et présenté une thèse sur les transports d'énergie dans l'appareil photosynthétique des plantes en 1974, en lien avec l'Université de Paris-XI-Orsay.

Notre ancien collègue, Michel Pescay, nous a quittés le 26 février dans son département natal des Landes, où il était retourné vivre, « comme les vieux éléphants » aimait-il à dire.

Né en 1935, Michel Pescay a fait la plus grande partie de sa carrière à la Sedes (Société d’études pour le développement économique et social), créée par le gouvernement français en 1958 pour accompagner les nouveaux Etats africains indépendants.

Didier Picard – 25 octobre 2021

Didier Picard, âgé de 80 ans, ancien directeur du département cultures annuelles du Cirad de 1991 à 1993 et directeur scientifique du Cirad de 1993 à 1996, est mort lundi 25 octobre 2021 au terme d'une lutte courageuse contre la maladie à corps de Lewy.

Nous avons appris par Pierrette Picot son épouse le décès de Philippe Picot (IFCC --->IRCC ---> Cirad) dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 août 2017.

Né le 18 septembre 1933, à Monchecourt (Nord), notre collègue Philippe Picot a fait ses études secondaires à Saint-Etienne, et obtenu, en 1954, le diplôme de l’Ecole supérieure d’agriculture de Purpan Toulouse (Certificat d’études agronomiques, économiques et sociales).

Jacques Poissonet, éminent Pastoraliste en écologie végétale, nous a quitté le 24 février dernier à 82 ans.

En 1960 Jacques commence sa carrière en écologie végétale en effectuant de la cartographie phyto-écologique en Sologne sous la direction de Michel Godron (CNRS), avec lequel il s'emploie à proposer des interprétations pratiques des cartes de végétation avec ses futurs directeurs, Le Pr L.Emberger, le Dr G. Long et plusieurs de ses futurs collègues, Ph. Daget, Ch. Floret...

Notre collègue et ami Pierre Pruvost nous a quittés le 18 septembre 2015. Il était en retraite depuis un peu plus d'un an et aurait eu 63 ans en décembre prochain.

Pendant près de vingt ans au Cirad, Pierre a été le technicien référent de la plateforme agro-alimentaire au sein du programme agro-alimentaire puis de l'unité mixte de recherche QualiSud.

Né en 1923, dans les Vosges, à Moussey, il était à l’Adac l’un de nos anciens les plus âgés. Il est décédé le 29 juillet 2015.

Tout jeune, il aimait déjà la nature et l’agriculture avec un grand A. En 1943, il intégra l’Ecole nationale supérieure d’agronomie de Grignon, qui ferma en 1944 avec le débarquement des troupes alliées. Il rejoignit Grignon, en 1945, pour terminer ses études d’ingénieur et effectuer un stage à Rabat à l’Orstom, en section génétique.

Hélène Py – 28 avril 2015
Hélène est née le 16 octobre 1930. Son grand-père, Henri Joffrin, fut le premier ingénieur agronome de l’Inra.

En 1951, elle obtient son diplôme d’ingénieur de l’Ecole nationale d’horticulture de Versailles, après un voyage de fin d’études au Maroc puis en Argentine. En 1953, elle est recrutée à l’Ifac au service de documentation, comme « extractrice » seul poste qu’on lui ait proposé en tant qu’ingénieur horticole, une femme n’ayant pas les mêmes opportunités que les hommes à cette époque !

Jean Louis Reboul Jean-Louis Reboul nous a quittés le 10 février 2021.

D’origine cévenole, il est né le 19 janvier 1943 au sein d’une fratrie de quatre enfants.Orphelin très jeune de son père ingénieur des mines décédé accidentellement dans une mine en Grèce il a suivi sa scolarité au collège jésuite de Saint-François Régis à Montpellier puis au lycée Foch où il obtient le bac mathématiques élémentaires et suit une prépa agri puis une prépa agro à Toulouse.

Nous venons d'apprendre avec tristesse le décès de M. Guy Rouanet le 9 avril dernier.

Guy Rouanet fit ses études à l’Institut Agronomique de Paris et à la Sorbonne en géologie.

Après ses études, il partit 2 ans au Pérou dans le cadre d’un programme Inter Américain d’étude des sols avant d’entrer à l’Institut de Recherche Agronomique Tropical, l’Irat, un des instituts qui a formé le Cirad en 1985. Après un premier séjour au Antilles, il partit en Ethiopie pendant 5 ans, pays auquel il était particulièrement attaché.

Notre collègue Lucien Séguy est décédé, le 27 avril 2020, à l'âge de 75 ans à son domicile en France. 

Né en 1945 dans une famille de petits paysans du nord de la Dordogne, fiers de leurs racines et durs à la tâche, Lucien sera le seul de sa fratrie à accéder à l’université et à se former, grâce aux bourses de la République, comme ingénieur agronome ENSAT (Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse) en 1965, suivi d’une spécialisation en pédologie à l’ORSTOM de Bondy.

pierresiband

Nous avons appris avec tristesse la mort de notre collègue Pierre Siband, le 23 mai dernier, à Perpignan, à l’âge de 76 ans.

Né le 17 janvier 1944, après ses études d’agronomie à l’Ensa de Montpellier, promo 1965, et une spécialisation en pédologie, Pierre a passé une année à l'Esaat de Nogent, en 1968, pour rejoindre l’Irat en 1969.