Editorial mai 2020

Editorial

Nous venons de vivre une longue période de confinement marquée par de nombreux décès de collègues que nous avons connus en activité. Leur départ s’est fait sans cérémonie et nous en avons été doublement peinés. Nous avons une pensée pour eux et leurs familles. Grâce au site de l’Adac, nous avons veillé à vous informer de ces tristes évènements et nous nous sommes efforcés d’entretenir les liens confraternels tissés au cours de notre vie professionnelle. Aujourd’hui, les contraintes sont assouplies mais les incertitudes sur les difficultés à venir ne sont pas levées. S’il convient de rester vigilants, il faut aussi participer au retour d’une vie sociale normalisée. Ainsi le bureau de l’Adac reprend ses réunions. Nous allons rediscuter du projet de Journée des anciens qu’il a fallu remettre et que nous envisageons d’organiser dorénavant en novembre de cette année. Il y a également la question de l’assemblée générale. Tout ceci se discutera avec la direction du Cirad et, ensemble, nous chercherons à tirer parti de l’expérience inédite que nous venons de vivre. Enfin, il nous faut aussi considérer nos animations de groupe comme les sorties ou les conférences, même si les modalités de leur conduite sont encore imprécises. L’important est d’avoir confiance en l’avenir et de réactiver nos activités avec votre soutien. Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, pensez à renouveler votre adhésion pour 2020. Dans la reprise de nos activités, nous serons soucieux de la santé de chacun et, pour le présent, nous vous encourageons à vous préserver du virus.

Le président Jacques Chantereau