Editorial juillet 2019

Editorial

Les récentes dispositions informatiques du Cirad vis-à-vis des retraités ont des répercussions notables sur l’Adac. Tout d’abord, nous avons quelques pertes d’adhérents, faute de pouvoir continuer à leur assurer l’accès à l’intranet du Cirad. Ensuite, la brutalité des fermetures d’adresses mail est incomprise par certains collègues partant à la retraite. La mesure ne les met pas dans de bonnes dispositions pour garder des liens avec notre ex-employeur au travers de notre amicale. Le bureau de l’Adac s’efforce de pallier, dans la mesure du possible, les conséquences négatives des dispositions prises. Nous avons eu des discussions avec la direction au terme desquelles un avenant à la convention Cirad-Adac a été signé le 13 mai 2019. Il assure à six membres du bureau un accès à l’intranet du Cirad. A défaut d’avoir pu obtenir des ouvertures plus nombreuses, nous avons la responsabilité d’utiliser les nôtres au bénéfice des adhérents de l’amicale. En conséquence, Nicole Pons, notre chargée de communication, entreprend d’étoffer la rubrique Quoi de neuf au Cirad ? dans notre lettre périodique. Vous le vérifierez dans celle que nous vous adressons aujourd’hui avec une synthèse approfondie de la vie récente du Cirad. Par ailleurs, nous sommes en relation avec la nouvelle déléguée à la communication, Mme Marie-Laurence Pouxviel, pour mieux établir les différents supports d’information du Cirad susceptibles d’être communiqués électroniquement aux adhérents de l’amicale. Nous vous tiendrons informés des résultats de nos contacts. Par ces actions, nous voulons contribuer à maintenir les attaches personnelles et culturelles avec ce qui a été notre cadre professionnel singularisé par ses valeurs d’ouverture, de partage et de découverte.

Le président
Jacques Chantereau