Ce film a été tourné en 1975 à Maradi, grande ville Haoussa à 670 km à l'est de Niamey. C'était alors une cité accueillante et animée par le commerce et les trafics de tous ordres. Elle était une étape pour de nombreux Européens traversant le Sahara. Comme le montre le film, j'ai pu assister à la cérémonie de la Tabaski* sans aucun problème. Les chefferies Haoussa, dans les plus beaux atours, y déployaient leur faste. Je suis repassé à Maradi 30 ans plus tard. L'ambiance avait bien changé. La charia se mettait en place. Je ne suis pas sûr qu'aujourd'hui la Tabaski soit aussi festive à Maradi et que les « Nassaras » puissent y tourner des images comme que je l'ai fait à l'époque.

                                                                                                                                                                        Jacques Chantereau

* Aïd el-Kebir ou Tabaski (mot emprunté aux Wolofs) est une fête très importante où un mouton est sacrifié. Elle commémore le sacrifice d'Abraham : celui-ci, s’apprêtant à sacrifier son fils à Dieu sur ordre de ce dernier, voit s’approcher de lui, à l’ultime minute, un mouton « envoyé du ciel ».

Cliquer ici pour voir le film.