C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de notre ancien collègue Emile Cros, dans la nuit du 10 au 11 février à l’âge de 75 ans.

Emile aura effectué l’essentiel de sa riche et longue carrière au sein du Cirad accompagnant son évolution depuis son entrée à l’IFCC en Octobre 1977 jusqu’à son départ en novembre 2011 pour une retraite bien méritée.

Docteur en biochimie, il s’est rapidement imposé comme spécialiste reconnu des composés phénoliques, dans le café et ensuite dans le cacao. Emile s’est particulièrement attaché tout au long de sa carrière à mettre en relation la composition chimique du café et du cacao et la qualité organoleptique à la tasse et à la tablette. Tout naturellement il s’est intéressé très tôt aux procédés de transformation de ces produits et en particulier à la fermentation du cacao. Il s’est attelé à comprendre et à décrire les phénomènes à l’œuvre durant cette étape essentielle du traitement post récolte du cacao. Il a ainsi décrit les trois étapes clefs dans la construction de l’arôme cacao. Ce qui lui a valu une reconnaissance internationale dans le monde du cacao. Emile a également consacré une grande partie de sa carrière à caractériser et quantifier les arômes, il a été précurseur en étudiant la relation entre les profils aromatiques et la qualité organoleptique du cacao. En collaboration avec nos collègues généticiens, il a été un des pionniers à travailler sur le lien génétique et qualité aromatique et sensorielle.

En plus de sa passion pour la recherche et le cacao, Emile appréciait également le sport, notamment le rugby où il était impliqué dans la formation des jeunes. C’était également un musicien accompli qui n’hésitait à sortir la guitare et chauffer la voix lors des fêtes de la musique. C’était un amoureux de l’Amérique du sud, parlant espagnol couramment. Il a parcouru de nombreuses fois les pays producteurs de cacao et monté de nombreux projets de recherche collaboratifs. De ses aventures de sciences, andines et latines, de nombreuses collaborations sont nées et perdurent aujourd’hui.

Reconnu au niveau international dans le monde du cacao, nous n’oublierons pas son implication, ses apports et nos débats passionnés autour d’un café ou de moments conviviaux qu’il appréciait tant. 

En notre nom collectif, nous adressons nos sincères condoléances et nos amicales pensées à son épouse Micheline, son fils Vincent et ses petits-enfants dans l’épreuve qu’ils traversent.

Elisabeth Claverie de Saint Martin
Présidente directrice générale du Cirad